Accueil Relations avec le territoire, le département, la région et l'Etat Comment notre commune peut-elle être plus active dans le domaine de la santé ?

Comment notre commune peut-elle être plus active dans le domaine de la santé ?

0
7

En France, l’organisation du système de santé reste largement centralisée et la commune n’exerce d’ailleurs pas de compétence obligatoire, en dehors des mesures spécifiques que peuvent être amenés à prendre les maires dans le cadre de leur pouvoir de police.

Pourtant, si les compétences obligatoires des communes sont limitées dans ce domaine, elles peuvent pourtant jouer un rôle majeur pour favoriser l’installation et le maintien de professionnels de santé, pour financer des structures participant à la permanence des soins, pour maintenir et développer une offre publique de soins au travers de centres municipaux de santé…

Si depuis 10 ans le Maire actuel a démantelé de nombreux dispositifs notamment dans les écoles, la petite enfance et l’action sociale, il a objectivement agi plutôt efficacement dans le domaine de la santé en préservant le centre municipal de santé Simone Veil et en créant même de nouvelles consultations médicales notamment dans les spécialités déficitaires.

Pour autant, il reste à élaborer et à mettre en œuvre un plan d’action global en matière de santé publique dans notre commune.

Ces quelques pistes pourraient ainsi faire l’objet d’un examen plus approfondi.

– Campagnes de sensibilisation et d’éducation à la santé
Notre commune l’a fait de manière très ponctuelle et il serait souhaitable d’aller au-delà en organisant des campagnes régulières sur des thématiques variées : nutrition, activité physique, santé mentale, prévention des addictions, etc. Ces campagnes peuvent par exemple prendre la forme d’ateliers, de conférences ou de distribution de matériel informatif.

– Programmes de prévention ciblés
Des programmes et des actions spécifiques pourraient être mis en place pour certaines populations comme les seniors, les jeunes ou les personnes en situation de précarité, en partenariat avec des professionnels de santé.

– Téléconsultation et télémédecine
Même si les consultations médicales à distance ne sont pas du tout la panacée, notre commune pourrait, le cas échéant en partenariat avec une pharmacie, développer des points d’accès à la télémédecine pour pallier le manque de spécialistes dans certains domaines ou pour les personnes à mobilité réduite.

– Coordination avec les acteurs locaux de santé
Les médecins que j’ai interrogé regrettent le manque de coordination entre les différents acteurs de santé de la commune (médecins, pharmacies, hôpitaux Béclère et Percy, services sociaux…) pour faciliter le parcours de soin des habitants.

– Dispositif Sport Santé
Comme le fait par exemple la ville de Châtillon, notre commune pourrait mettre à disposition des installations sportives pour faciliter, sur ordonnance médicale et après définition d’un programme adapté par un kinésithérapeute, la reprise adaptée du sport pour les personnes ayant des pathologies particulières (cardiaque, articulations…)

– Espaces verts et activités physiques
Il apparaît souhaitable de créer de nouveaux parcours santé comme celui sur la coulée verte et de préserver les espaces verts existants en les rénovant notamment le parc Ste Barbe..

– Qualité de l’air et de l’environnement
Notre ville pourrait réellement soutenir le développement des mobilités actives et des transports collectifs en réduisant autant que possible l’usage de la voiture.

– Aide aux personnes âgées et dépendantes
Il faut examiner dans quelle mesure il serait possible de développer des services d’aide et de soins à domicile pour les personnes âgées ou dépendantes, en complément de ce qui est déjà proposé par le CCAS et le Centre Municipal de Santé Simone Veil.

– Soutien à la santé mentale
Notre commune pourrait créer des dispositifs d’écoute et de soutien psychologique, notamment en période de crise ou pour les personnes isolées.

– Partenariats avec le CEA et les start-ups de la santé
Notre ville pourrait, avec le soutien de Vallée Sud Grand Paris, renforcer ses relations avec des entreprises innovantes dans le domaine de la santé implantées sur les communes du Territoire pour tester et déployer de nouvelles solutions adaptées aux besoins des Fontenaisiens.

Dans le domaine de la santé, les maires successifs ont veillé à  compléter et enrichir l’offre de soins du Centre Municipal de Santé Simone Veil. C’est un « socle » appréciable. Il convient désormais d’adapter une approche globale impliquant l’ensemble des acteurs locaux. C’est dans ces conditions que notre municipalité pourra œuvrer pour une meilleure santé de ses habitants, en mettant l’accent sur la prévention, l’accès aux soins, un environnement sain et le soutien aux populations les plus vulnérables.

 

Gilles Mergy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *