Accueil Mobilité / Voirie / Urbanisme La prolifération des rats à Fontenay-aux-Roses : un enjeu de santé publique

La prolifération des rats à Fontenay-aux-Roses : un enjeu de santé publique

0
15

La multiplication des rats en ville est jugée particulièrement inquiétante notamment par l’académie de médecine. En effet, les risques de transmissions de zoonoses bactériennes, virales et parasitaires aux humains sont considérés comme majeurs.

C’est la raison pour laquelle l’académie de médecine a demandé aux maires d’agir rapidement en mettant en œuvre un « plan de propreté urbaine, rigoureux et pérenne afin notamment de supprimer les déchets alimentaires accessibles aux rongeurs. La voirie, les parcs et jardins devront ainsi être nettoyés.” Des campagnes de dératisation doivent aussi être engagées sous la responsabilité des mairies en lien avec les bailleurs et syndicats de co-propriétés.

Notre commune n’échappe malheureusement pas à cette prolifération de rats comme en témoignent régulièrement les Fontenaisiens.

Face à ce fléau, notre responsabilité collective est engagée. Il n’est ainsi pas admissible de voir que les dépôts sauvages de déchets alimentaires sur l’espace public se multiplient.  Selon les riverains, certains de ces dépôts seraient même, de manière localisée, du fait de quelques professionnels notamment de la restauration dans notre commune. Pour en avoir discuté avec lui à l’occasion de la fête des voisins, je sais que le Maire a été alerté sur ce sujet. Il espère que les caméras de vidéosurveillance actuellement installés permettront de verbaliser plus facilement les contrevenants. Je souscris à ce point mais au regard des risques majeurs en terme de santé publique, il faut mener une action plus globale et plus complète.

Or, sur la lutte contre la prolifération des rats, la majorité municipale fait preuve d’une naïveté confondante et d’un immobilisme inquiétant.  La principale décision qu’elle a prise pour lutter contre les rongeurs consiste à avoir planté de la menthe poivrée dans le parc Ste Barbe.

La défense et la promotion des droits des animaux est un noble objectif mais il ne doit pas conduire à une sorte d’aveuglement face aux dangers sanitaires majeurs provoqués par cette prolifération de rats dans notre commune.

J’ose donc espérer que cette alerte de l’académie de médecine sera prise en compte et que la majorité municipale va mettre en œuvre un plan d’action digne de ce nom pour lutter contre cette prolifération.

 

Gilles Mergy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *