Accueil Vie citoyenne-Démocratie participative Retour sur le dernier tract de campagne du maire actuel

Retour sur le dernier tract de campagne du maire actuel

1
10

En faisant du rangement chez moi, je suis tombé sur le dernier tract de campagne du maire actuel avant le second tour des municipales de juin 2020 ( cf ci dessous). Plus précisément, l’avant dernier car le dernier diffusé massivement sur les pare-brises des voitures des Fontenaisiens affirmait sans preuve que nous allions supprimer des places de stationnement et faire payer le stationnement.  Rappelons que le maire actuel a lancé une réflexion il y a quelques mois pour rendre le stationnement payant dans notre commune…

Ce tract est bien fait sur la forme : choix de la photo du candidat, tonalité du texte, choix des propositions et des engagements mis en avant. Il a sûrement contribué à la victoire finale du Maire candidat.

Mais à quel prix… Aucune des promesses n’a été réellement tenue.

Sur l’accompagnement des plus fragiles, les moyens financiers du CCAS ont régulièrement diminué depuis 2020. 

Sur l’accueil des jeunes enfants en crèche, Mme Mercadier, élue à la petite enfance, a reconnu elle même la diminution du nombre de places en crèches en reprenant courageusement le Maire qui avec aplomb avait affirmé le contraire.

Sur les procédures de relogement notamment des habitants du quartier des Blagis, le système patine depuis plusieurs mois. Et beaucoup d’habitants du quartier mettent en cause l’équité du dispositif de relogement. 

Sur le soutien scolaire, les seules initiatives sont celles du tissu associatif Fontenaisien. Sur le renforcement des activités en période estivale pour les jeunes et les moins jeunes qui ne partent pas en vacances, la fermeture cet été de nos installations sportives et de la piscine témoigne du gouffre entre les promesses et la réalité.

Sur le soutien aux associations, la mise en place d’une contribution énergie confiscatoire ne parait pas relever d’un quelconque coup de pouce au tissu associatif. La volonté d’imposer le choix du président pour l’association l’art à Fontenay ou la réduction de l’offre de programmation au théâtre des sources et au cinéma Scarron ne traduit pas un engagement positif pour la culture. 

Sur la dynamisation du commerce, le nombre de commerces continue à décroître et certains commerçants n’ont jamais vu en trois ans 1/2 l’élu de secteur. 

Sur la modernisation de la ville  et de ses équipements : la reconstruction du collège n’est toujours pas prévue dans la programmation pluriannuelle des investissements du département ; sur la rénovation du stade du Panorama prévue pour l’été 2024, rien n’a commencé. Sur la rénovation des rues, le rythme de sénateur se poursuit avec une ou deux rues par an.

Sur la qualité de vie à Fontenay, la multiplication des chantiers de construction immobilière n’y participe pas.

Enfin, le tract omet la double hausse massive des impôts, l’augmentation des tarifs municipaux au delà du coût de la vie, la dégradation spectaculaire du climat social dans les services, « l’excommunication » d’une élue de la majorité pour s’être abstenue sur la hausse des impôts… 

Je vais être clair : aucune équipe municipale même la plus honnête ne peut réaliser à 100% son programme de campagne car il y a des aléas non maîtrisés au moment de la rédaction de ce programme.

En revanche, une équipe municipale digne de ce nom doit :

– faire un retour en toute transparence à ses concitoyens : quels sont les projets qui ont abouti, ceux qui ont pris du retard et pourquoi, quelles sont les mesures correctives envisagées. Le magazine municipal de la rentrée est à ce titre un contre exemple parfait : il ne présente pas un bilan objectif mais fait la propagande de la majorité municipale avec les impôts de tous les Fontenaisiens;

– faire évaluer son action par un observatoire indépendant : c’était le sens de ma proposition de créer un observatoire des politiques publiques dont j’aurais confié la présidence à l’ancien maire et proposé à des anciens élus de toutes sensibilités politiques d’en faire partie.

Ces propositions sont plus que jamais toujours d’actualité pour renouer le lien de confiance entre les élus et les habitants dans notre commune. D’autres seront sûrement nécessaires.

Gilles Mergy 

un commentaire

  1. Delphine

    20/02/2024 à 12 h 15 min

    La promesse qu’il y aura plus de places disponibles dans les crèches est aujourd’hui certainement un facteur important dans la décision de vote. Une de mes amies travaille dans une école primaire. Je trouverais bien que l’on apprécie plus ces métiers extrêmement importants, mais aussi assez stressants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *